Condition animale : la controverse continue autour de l’élevage de visons à Emagny

Dans son édition du 30 mars dernier, l’Est Républicain consacrait un article à l’élevage de visons situé sur la commune d’Emagny.

Cet élevage a été et est encore au cœur d’une controverse. Il a suscité un réel émoi dans la population et un écho médiatique important, notamment au regard de problèmes réglementaires (occupation des sols, rejets polluants, nourrissage…) et de légalité. Aussi, l’éleveur a été poursuivi et condamné devant les juridictions administrative et correctionnelle, mais sans que les décisions entraînent une suspension de cette activité.

Sollicité par l’Association Combactive, Éric Alauzet avait interpellé le Préfet afin de lui demander la position de l’administration sur cette entreprise ainsi que les actions de suivi engagées telles que le comptage des animaux ou encore l’application des décisions de justice. Il souhaitait pouvoir être en possession de toutes les informations utiles à la bonne compréhension et à la transparence de ce dossier.

Aujourd’hui, il est question d’une enquête publique, au titre des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE), sur la commune d’Emagny dont l’enjeu est la régularisation et l’extension de l’élevage afin d’exploiter 18 000 visons. Celle-ci s’effectuera du 18 avril au 20 mai prochain. Elle doit être l’occasion pour la population de manifester son avis sur cette activité dont le passé plaide en sa défaveur tant les démêlés avec la justice ont été constants et les condamnations répétées. Il est nécessaire de maintenir toute notre attention sur ce dossier via les médias, les citoyens, les associations et militants de la cause animale afin de lutter contre la production et le commerce de peaux animales qui génèrent une maltraitance voire des actes de cruauté.

4 commentaires pour “Condition animale : la controverse continue autour de l’élevage de visons à Emagny”

  1. Honte à ce projet ignoble seule la vigilance et l action des associations à mis en justice cet éleveur.Il est temps de bannir de notre pays ces mourroirs polluants et cruels.Moult pays viennent de interdire ces élevages que la France osent accueillir à bras ouverts.
    Ces enfers indignes de notre siècle doivent être fermés le bilan coûts avantages montre l indécence de cette industrie qui génère pollution gaspillage de vies encagées et martyrisées.Ces elevages sont contraires aux objectifs de la Cop 21.

  2. le Président de la fédération de pêche s’inquiète du mauvais état des rivières, et bien avec cet élevage de visons d’EMAGNY participe à la pollution.
    Que tous ses adhérents et entes se manifestent à la mairie d’EMAGNY pour manifester contre le nouveau projet de 18000 visons.
    BONJOUR LA POLLUTION et quelle souffrance pour ces petites bêtes.

  3. Moncommentaire posté il ya 5 jours n’a pas été publié

    pourquoi ?

    il était trés correct mais contre cet élevage… cela vous gène t’il?

  4. Il serait trés utile de pouvoir remonter la chaine des décideurs car derrière l’éleveur il ya des puissances à dénoncer qui ont les mains couvertes de sang. Des pays interdisent désormais ces ignobles mourroirs sur leur territoires, en conséquence la mafia se réfugie en FRANCE et arrose.Un fin limier pourrait nous en dire plus.Leur devise « L’enfer quelle belle affaire !puisqu’on en tire affaire ».

Laissez un commentaire

Remonter